Retour du terrain

Bon match nul à Liedekerke...

Assis devant mon clavier, le grand praticien de la philosophie que je suis pourrait vous proposer des pages et des pages sur le tenants et aboutissants didactiques du match de notre équipe première à Liedekerke, tant il y'a à dire.

(Le mot philosophie vient du grec ancien φιλοσοφία - composé de φιλεῖν : « aimer », et de σοφία :  sagesse pratique ,  c'est-à-dire littéralement : « l'amour de la sagesse »).
 
Face à une équipe de Liedekerke moyennement bonne, notre équipe a montré du bon football en première mi-temps. Elle a eu les plus belles occasions de mener au score. Les sportingmen étaient présents dans les duels et faisaient circuler rondement bien le ballon ce qui donne des possibilités à la 17' , 24', 35' et 43'minute pour Essadiki Khalid  d'ouvrir la marque mais il trouvera à chaque reprise le gardien adverse sur ses reprises. De notre côté, Benmohamed Salim, empêchera Liedekerke de marquer suite à une mésentente au sein de notre défense en allant cherche le ballon à même la ligne de but.

La 2e mi-temps sera un peu plus décousue et les occasions moins franches. Mais les joueurs du Sporting Bruxelles continueront à se démener pour remporter la mise. Douche froide vers la 70e minute lorsque l'arbitre siffle un penalty contre nous. Heureusement, notre gardien, Karmi Mohamed, maintiendra le score nul en allant chercher le ballon. Notre équipe saisit cette opportunité pour aller chercher ses dernières ressources pour revendiquer les trois points mais quelques faits d'arbitrage en fin de match en décideront autrement.

Je ne m'étalerai pas sur les décisions et attitudes douteuses du 1er assistant arbitre qui ne mérite pas que nous parlions de lui et d'un arbitre central qui décide de siffler la fin du match avant son terme, préférant renvoyer les 2 équipes dos à dos plutôt que de laisser le jeu décider in fine.

Si nous perdons aujourd'hui deux points sur les premiers et deuxièmes, nous avons gagné à montrer notre meilleur football depuis des semaines. Si nous montrons un aussi bon visage que celui de la première mi-temps lors des 8 matchs qui nous restent, convaincus, nous serons les meilleurs.

Ah ! Oui au fait pour terminer , au sens populaire, est « philosophe » celui qui, face aux petits ou grands événements de l'existence, fait preuve de patience, de courage, de sérénité, de réflexion, de maîtrise et cherche une existence paisible empreinte de raison et de réussite. : )

[tb_match]