3 points de perdus face à des etterbekois solidaires et engagés

Ces trois dernières semaines notre équipes première voit ses performances chuter péniblement. Si nous nous en sommes bien sorti à Machelen, nous avons sombrés face à Wavre Limal et presque coulé face à Etterbeek.

Même si la qualité technique de nos joueurs est au dessus de celle de nos adversaires du jour, les etterbekois  étaient mentalement et physiquement bien préparés et en avance sur nous. Une équipe avec un mental de gagnants, solidaire et généreuse dans l'engagement.

Bien que nous nous sommes crée une petite occasion en début de rencontre, notre équipe subira de plein fouet cette ténacité des etterbekois qui seront sur tous les ballons et dans tous les coups. C' est grâce cette témérité - et pas à une quelconque stratégie footballistique - qu'ils sèmeront la zizanie au sein de notre défense et inscriront le premier but à la 17e minute.

Pis, Les joueurs visiteurs profiteront d'un positionnement statique de nos joueurs -digne des spectateurs des tribunes- pour venir nous crucifier à la 40e minute et faire le 0-2.

Les sportingmen hériteront d'un penalty à la 43e minute qui sera transformé par Amrani Elias et reviendront à 1-2.

En 2e mi-temps, nous aurions pu continuer à jouer pendant 24 heures, nous ne ne serions pas parvenu à marquer, tant nous avons développé un jeu stéril, inconsistant, sans fonds, tandis que notre adversaire, joueurs et staff, puisaient dans leurs ressources, avec intelligence et engagement, pour ne nous laisser aucun possibilité de jeu. Score final 1-2. Une nouvelle défaite qui laisse filer Kampenhout en haut du classement.

Le footaball d'Etterbeek, engagé et enthousiaste, aura le dernier mot face au football trop philosophique du Sporting Bruxelles.

Il est temps que nos joueurs et le staff se resaisissent et apprennent que seule une certaine régularité et constance dans le travail amèneront les résultats. A trop essayer et réessayer l'impossible, on perd du temps. L'efficacité doit être le maître mot.

Dans le football amateur, en particulier provincial, la ferveur, l'engagement à 200% et le jusqu'au boutisme avec de vrais combattants qui se battent pour le club sont des clés de la réussite. On l'oublie trop souvent.